Travailleurs Handicapés

Selon l’article 2 de la loi du 11 février 2005 relative au handicap, « [c]onstitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

Le nombre de personnes atteintes d’un handicap est difficile à définir, mais il se chiffre en millions en France. Les personnes adultes atteintes de handicap rencontrent souvent des difficultés d’accès au travail ou dans le travail, avec des postes qui ne sont pas nécessairement adaptés à leur situation.

 

La Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé permet aux personnes qui en sont titulaires de bénéficier des mesures destinées à favoriser leur insertion professionnelle ou leur maintien dans l’emploi. Cette démarche n’est pas obligatoire; la personne ayant obtenu la RQTH n’est pas tenue d’en informer son employeur.

Le titulaire d’une RQTH peut bénéficier de certaines mesures ou aides, en matière d’insertion professionnelle. Il est soutenu par les structures du réseau Cap Emploi dans sa démarche de recherche d’emploi, il dispose d’aides de l’AGEFIPH via des aménagements de poste, des aides financières à l’embauche… Cette reconnaissance permet au travailleur de bénéficier de l’obligation d’emploi des entreprises, voire de pouvoir s’insérer dans une entreprise adaptée. Par ailleurs, la Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé permet à son titulaire de disposer d’une formation dans un centre spécialisé, et surtout d’avoir un accès prioritaire à certains contrats de travaux aidés. 

Accessibilité